Comment attrape-t-on une kératite ?

La kératite est une infection de la cornée, c’est-à-dire de la membrane externe qui recouvre l’œil. Elle atteint très souvent les porteurs de lentilles de contact et peut avoir de lourdes répercussions. Mais, comment attrape-t-on une kératite ? Quels en sont les symptômes ? Quels sont les traitements adéquats ? Faisons le tour de la question à travers cet article.

Comment peut-on attraper une kératite ?

La kératite est provoquée par l’infection de la cornée. C’est le cas d’un herpès virus ou des résultats d’un traumatisme physique comme les égratignures ou des objets reçus dans l’œil. Mais, il faut noter que la principale cause de cette infection est le port de lentilles de contact. Et à ce titre, on estime que la kératite est liée à une mauvaise adaptation des lentilles, à une hygiène négligée de ces dernières ou encore au fait qu’elles soient portées dans la nuit.

A lire en complément : Cartier : trois choses à savoir sur cette montre de luxe !

Il est rare que l’apparition d’une kératite soit provoquée par l’amibe. Il s’agit en effet d’un parasite qui atteint les porteurs de lentilles qui utilisent l’eau de robinet en lieu et place d’un produit stérile adapté pour le nettoyage. Le cas échéant, le type de kératite qui en découle peut entraîner un abcès dont on se débarrasse difficilement.

Quels sont les symptômes de la kératite ?

Les symptômes et les signes cliniques de la kératite surviennent d’une conjonctive, comme dans le cas de n’importe quel virus. Parmi ces maux, on peut principalement évoquer :

A lire également : Bijoux en acier inoxydable : que valent-ils ?

  • La rougeur des yeux ;
  • Les larmes ;
  • Les picotements.

On peut également noter :

  • L’inconfort ;
  • La sensibilité à la lumière ;
  • Le trouble de vision.

Lorsque la cornée est touchée par le virus une première fois, celui-ci affecte très souvent la couche de l’œil la plus externe, c’est-à-dire l’épithélium. Cela donne lieu aux manifestations, entrainant une rougeur des yeux et les larmes qui giclent des yeux sans raison.

Au cas où le virus se réactiverait, il est fort probable qu’il infecte les parties telles que :

  • L’épithélium ou les plus profondes couches de la cornée comme le stroma ;
  • La plus épaisse couche de la cornée encore appelée endothélium;
  • La couche la plus postérieure de la cornée.

De même, cette réactivation du virus peut être à l’origine d’une réaction inflammatoire directement dans l’œil ou simplement au niveau du stroma cornéen. Dans ce cas, on assiste à :

  • La rougeur des yeux ;
  • Une douleur intense ;
  • Un inconfort dû à la lumière ;
  • Une perte de vision.

Comment traiter une kératite ?

Pour traiter la kératite, il est tout d’abord recommandé de se rapprocher d’un ophtalmologue afin qu’il puisse observer la cornée à la lumière bleue de l’ophtalmoscope après avoir réalisé le test à la fluorescéine. Ainsi, il pourra faire une meilleure appréciation du nombre et de la taille des érosions présentes au niveau des zones de la cornée où se trouvent les petites lésions.

Utiliser un antiviral topique

Lorsque la kératite est due à un herpès virus, le médecin traitant prescrit un antiviral topique comme l’aciclovir. S’il s’agit d’une infection bactérienne, les collyres antibiotiques seront les plus indiqués.

Utiliser des corticoïdes topiques

Au cas où l’infection serait due à une inflammation, la victime devra utiliser des corticoïdes topiques, bien entendu sous le suivi de l’ophtalmologue. Elle peut toujours ajouter un antiviral, puisque les corticoïdes peuvent réactiver le virus s’ils sont utilisés sans antiviral. Il arrive parfois qu’on requière un corticoïde ou un antiviral à usage systématique.

Recourir à la transplantation cornéenne

Lorsque la kératite entraîne des cicatrices cornéennes qui sont susceptibles de compromettre la vision de la victime, la solution idéale est la transplantation cornéenne. Cette dernière permettra alors de retrouver la vue.

Employer un produit de lavage oculaire en amont

Avant de voir un spécialiste, il est possible de faire un lavage à l’aide d’un produit de lavage oculaire ou un lavage au sérum. L’objectif étant d’enlever les éventuels corps étrangers tels que les débris de végétaux et la poussière. Cette option est très recommandée en cas d’agression due à un gaz lacrymogène.

Comment prévenir une kératite ?

S’il vaut mieux prévenir que guérir, voici entre autres quelques bonnes habitudes à adopter :

  • Se laver correctement les mains avant l’utilisation des lentilles ;
  • Veiller au respect de la fréquence de renouvellement;
  • Veiller à la durée de port ;
  • Nettoyer les lentilles avec des produits adaptés ;
  • Éviter de porter les lentilles pour dormir.

vous pourriez aussi aimer